L’honorable Francine Landry, une diplômée du CCNB!

9 novembre 2017

EDMUNDSTON, 9 novembre 2017 – La ministre Francine Landry est une diplômée du CCNB qui a un cheminement très inspirant. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Madame Landry, qui est devenue une maman monoparentale à 18 ans, a fait son entrée en Techniques des affaires, un programme de deux ans du CCNB.

 

« Lorsque j’ai pris la décision de garder mon enfant, je me suis dit que je devais aller chercher de l’éducation puisque je ne voulais pas être dépendante de programmes d’aide au revenu. J’ai fait des sacrifices énormes pour obtenir cette formation, car je savais que je pouvais améliorer mon sort en étudiant. J’ai contracté des dettes d’études et j’ai dû faire régulièrement de l’auto-stop pour me rendre au collège », a-t-elle confié.

 

L’Honorable Francine Landry a obtenu son diplôme du CCNB en 1979.

 

« Le programme du CCNB était intensif. C’était de 8h30 à 16h30, cinq jours par semaine. Comme nouvelle maman, ce n’était pas simple d’aller aux études à plein temps. Une chance que ma maman m’a donné un coup de main… En classe, nous étions au-delà de 20 étudiants et une belle camaraderie s’est développée rapidement. »

 

Après avoir décroché son diplôme du CCNB, Madame Landry a travaillé en tant que comptable chez Nadeau Poultry à Saint-François et chez Moulées Nadeau Feeds à Clair pendant plus de six ans. Ensuite, elle a été directrice adjointe du développement économique de la Commission industrielle du Nord-Ouest pendant près de 14 ans. Pendant toutes ces années, Mme Landry a poursuivi ses études à temps partiel, les soirs et les fins de semaines, pour décrocher son baccalauréat en commerce de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston. 

 

Au début des années 2000, Madame Landry et son conjoint ont construit l’Auberge Les Jardins Inn à Edmundston. De 2012 à 2014, elle a été chargée du volet économique pour le Congrès mondial acadien avant de remporter les élections provinciales au Nouveau-Brunswick pour la circonscription de Madawaska-Les-Lacs-Edmundston en 2014. 

 

En octobre 2014, elle est devenue la ministre de l’Éducation postsecondaire, Formation et Travail et ministre responsable de la Francophonie. En juin 2016, elle a été nommée ministre du Développement économique, ministre responsable d’Opportunités NB et elle a maintenu ses fonctions de ministre responsable de la Francophonie.

 

« Les études collégiales conduisent vers une implication communautaire accrue et mettent en contact les étudiants avec les leaders communautaires, voire les leaders politiques selon le domaine d'études », a souligné celle qui est aussi vice-présidente du Conseil de l’emploi et membre du Conseil du Trésor.

 

Parmi ses plus grands accomplissements, elle a été à la tête de l’initiative d’accueil des réfugiés syriens au Nouveau-Brunswick en 2015, de l’obtention des Jeux de la Francophonie au Nouveau-Brunswick en 2021, du Programme de frais de scolarité gratuits et de la mise en place du Fonds d’emploi pour les jeunes.

 

« Je valorise beaucoup les études, car elles ont un impact significatif sur la carrière d’une personne. De nos jours, l’éducation est essentielle pour avoir de meilleures conditions de vie et de meilleures possibilités d’emploi. »

 

 br_09_11_17_francine_landry

 

La ministre Francine Landry est une diplômée du CCNB.

 

-30-

 

Infos et demandes d’entrevues :

 

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca