Luc LeBlanc retourne aux études… après la retraite!

14 juillet 2017

CARAQUET, 14 juillet 2017 – Chef de département, principalement de la pêche et des métiers au CCNB – Campus de la Péninsule acadienne depuis plus de 17 ans, Luc LeBlanc, partira bientôt à la retraite et son premier projet en surprend plusieurs. En septembre, M. LeBlanc fera son entrée dans le programme Charpenterie au Campus de la Péninsule acadienne.

 

« J’ai 55 ans et à mon âge, j’ai la chance de pouvoir retourner aux études et je pourrai en profiter pleinement après avoir terminé ce programme de 40 semaines », a-t-il dit.

 

Passionné par les métiers de la mer, M. LeBlanc a travaillé une vingtaine d’années en tant qu’ingénieur mécanique de marine de la Garde côtière canadienne au Québec avant de revenir en Acadie, plus précisément à Caraquet. De retour au bercail au début des années 2000, il a acheté un appartement dont il a toujours voulu rénover ou même transformer en maison.

 

« Au cours de ma carrière sur les navires de la Garde côtière canadienne, j’ai eu la chance de toucher à plusieurs métiers, dont la mécanique, l’électricité, l’électronique, l’hydraulique, le pneumatique, l’instrumentation, le soudage et l’usinage des métaux. Toutefois, il n’y a pas de bois sur les bateaux de la Garde côtière canadienne, donc je n’ai pas eu la chance de travailler le bois. Je ne connais pas le Code national du bâtiment », a-t-il raconté.

 

Certaines personnes ont de la difficulté à croire que Luc LeBlanc effectuera un retour aux études. Ce fut notamment le cas de ses futurs enseignants, Arcade Robichaud et Claude Comeau. Luc LeBlanc a été leur patron pendant plusieurs années.

 

« Ça fait trois ou quatre ans que j’en parle et je leur ai montré la preuve que j’ai payé 250 $ pour réserver mon siège, a indiqué M. LeBlanc. J’ai vraiment hâte et je ne suis pas nerveux. Ça va faire drôle de ne pas préparer la rentrée en tant que chef de département et ça va faire encore plus étrange d’assister à la rentrée en tant qu’étudiant! J’ai l’impression que je vais avoir un œil critique. Je vais essayer de me mettre dans la peau des étudiants. »

 

Une fois son diplôme en main, Luc LeBlanc n’écarte pas la possibilité de travailler sous les ordres de son fils, Jean-Rémi LeBlanc, qui est le propriétaire d’une entreprise de mécanique de camion et remorque et de machinerie lourde œuvrant dans la Péninsule acadienne.

 

« De plus en plus de retraités continuent de travailler et certains se tournent vers une deuxième carrière. Il y a certainement de la place pour eux au CCNB. Plusieurs de nos étudiants sont des adultes qui ont effectué un retour aux études après avoir été sur le marché du travail. Félicitations pour ta belle initiative Luc! Merci pour tes années de service au CCNB et bon succès en salle de classe et en atelier », a commenté la PDG du CCNB, Liane Roy. 

   

 br_14_07_17_luc_leblanc

 

Après avoir œuvré à l’École des pêches pendant plus de 17 ans, Luc LeBlanc entreprendra des études en Charpenterie au CCNB – Campus de la Péninsule acadienne en septembre 2017. C’est un projet de retraite qui surprend plusieurs personnes.

 

-30-

 

Infos et demandes d’entrevues :

 

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca