Mobilité internationale

Évènements à venir

Et plus encore...

Bilan - Annick Raîche-Pelletier

ALLARDVILLE, le 25 août 2014 –Diplômée en Techniques de scène du CCNB – Campus de la Péninsule acadienne, Annick Raîche-Pelletier a effectué son stage de fin d’études en France. Du 26 mai au 18 juillet, elle a œuvré à la Salle de l’Angelarde, située à la Mairie de Châtellerault. 

« J’ai trouvé cette expérience vraiment le fun. Ce fut très enrichissant. J'ai eu la chance de travailler avec une équipe professionnelle qui était toujours à l'écoute des artistes. » 

Même si le métier est très similaire dans le pays de ses ancêtres, Annick a bien aimé voir les différences. 

«Les principes sont les mêmes, mais quelques petits détails sont différents. Par exemple, nous allons aussi brancher les lumières, mais les prises ne sont pas les mêmes. C’est très similaire comme travail, mais les méthodes sont différentes. J’ai été en mesure d’approfondir mes connaissances.» 

En sol français, Annick s’est rapidement aperçue que sa formation du CCNB était pertinente. 

« Je suis arrivée sur place avec d’autres stagiaires et je savais déjà ce que je faisais. J’ai notamment fait la régie de plateau. J'étais vraiment à l'aise et je me sentais dans mon élément. J’ai vraiment pu aider dans un spectacle. » 

Annick a beaucoup aimé le côté professionnel du théâtre français. 

« À Châtellerault, tous les spectacles sont présentés dans des salles de spectacles. Au Nouveau-Brunswick, on va souvent voir des spectacles dans des écoles, mais en France, c'est très rare. Ils ont accueilli beaucoup de spectacles scolaires pendant mon stage. Ils sont très chanceux, car tout est professionnel. »  

Côté communication, Annick s’est dit un peu surprise par la tournure des événements. 

« Même si nous parlions en français, nous avions de la misère à communiquer. À un moment donné, j’ai dit un bicycle à pédales et ils ne comprenaient pas! » 

Se considérant déjà comme une jeune femme indépendante, Annick a tout de même réalisé beaucoup de choses lors de son séjour en France. 

« J’en ai beaucoup appris sur moi-même. C’est la première fois que je partais très loin pour autant de temps. » 

Reste que la diplômée originaire d’Allardville, près de Bathurst, encourage fortement les étudiants du CCNB à opter pour un stage international. 

« C’est une opportunité qu’il ne faut pas manquer. Les démarches sont un peu difficiles et longues, mais ça vaut la peine. En étant en France, j'ai entre autres eu la chance de voir comment manipuler des anciens décors dans un ancien théâtre à l’Italienne. C’était vraiment spécial et je n’aurais jamais eu la chance de faire cela en faisant un stage au Nouveau-Brunswick. » 

Annick a profité de son séjour en sol européen pour visiter quelques coins de la France. Elle est notamment allée à Bordeaux, Paris et dans plusieurs petits villages français. 

« À chaque fin de semaine, j'avais quelque chose à faire. Les gens m’ont fait découvrir la France d'une façon unique. »   

br_bilan_Annick_Raiche_Pelletier

Annick Raîche-Pelletier a profité de son séjour en France pour visite le donjon de la cité médiévale de Loche. 

Au CCNB, nous avons la VISION de mener votre PASSION vers le SUCCÈS!

-30-

Infos et demandes d’entrevues :

Bruno Richard, agent de communications, CCNB, 506-204-9191 ou bruno.richard@ccnb.ca