J’entreprends ma carrière : as-tu pensé retourner aux études?

1 novembre 2017

EDMUNDSTON, 1er novembre 2017 – Dans le cadre de la 2e Semaine de la carrière du Canada atlantique, qui se déroule du 30 octobre au 3 novembre 2017, diverses activités ont lieu aux campus du CCNB. Les conseillers en orientation tiennent à conscientiser la population que le développement d’une carrière se fait tout au long d’une vie, même avec un diplôme en poche. 

 

« Les diplômés pensent souvent qu’ils n’ont plus besoin de se former, mais c’est important d’aller chercher d’autres compétences pour s’enrichir et grimper les échelons dans une entreprise par exemple », a expliqué Isabelle Morneau, conseillère en orientation au CCNB – Campus d’Edmundston.

 

Le CCNB est un expert dans la formation continue. Les cinq campus offrent une grande variété de programmes adaptés aux besoins de sa clientèle, incluant les employeurs.

 

« Depuis quelques années, les employeurs voient la valeur de la formation continue. Ils encouragent leurs employés à approfondir leurs connaissances afin de devenir plus performant en milieu de travail », a fait savoir Louise Martin, chef de développement du CCNB – Campus d’Edmundston.

 

Le personnel du CCNB travaille en étroite collaboration avec les industries afin de bien pouvoir répondre à leurs attentes.

 

« Nous sommes très flexibles et nous sommes capables de livrer une formation sur mesure. Les domaines varient beaucoup : métiers, santé, culinaires et autres. Ici, dans le Nord-Ouest, les besoins ne sont pas les mêmes que dans la Péninsule acadienne par exemple où le domaine de la pêche est extrêmement important», a poursuivi Mme Martin.  

 

Certains étudiants de programmes réguliers du CCNB veulent améliorer leurs chances de décrocher un bon boulot, donc ils suivent des cours additionnels offerts par la formation continue.

 

« C’est notamment le cas de quelques étudiantes en Technique de bureau. Elles suivent le cours Introduction au langage médical les soirs. Ceci ajoute de la valeur à leur formation régulière et elles auront un avantage lorsque le temps viendra d’accéder au marché du travail », a indiqué Mme Martin.

 

Que vous soyez sur le marché du travail ou en processus de formation, une carrière se développe tout au long d’une vie, assure Isabelle Morneau. « C’est un processus décisionnel. Si vous ne pouvez pas effectuer un retour aux études à temps plein, nous avons de la formation à temps partiel. Nous avons des formations adaptées aux besoins de notre clientèle. Des clients viennent améliorer leurs compétences langagières ou informatiques par exemple », a-t-elle fait savoir.

 

En plus des conseillers en orientation qui sont situés dans chaque campus, le CCNB a également une conseillère en orientation en ligne, soit Brigitte Landry, disponible pour répondre aux questions des internautes. L’initiative Étudiant d’un jour est également une possibilité intéressante pour ceux et celles qui aimeraient s’initier à un programme de formation pendant une journée au CCNB.   

 

Des exemples de succès!

 

Il n’est jamais trop tard pour retourner aux études afin de changer de plan de carrière. Après avoir subi une blessure dans une usine, Denis Albert s’est dirigé au CCNB. Il a obtenu son diplôme en Gestion de la petite et moyenne entreprise avant de devenir propriétaire du marché Jo-Annie à Clair dans le Haut-Madawaska.

 

Pour sa part, Marie-Line Cournoyer s’est inscrite en Techniques de laboratoire - biotechnologies coop après avoir fait des études universitaires. « Je voulais un changement de carrière et je désirais combiner le côté pratique à la théorie que j’avais obtenue lors de mon baccalauréat en biologie. Le programme en biotechnologie répondait à mes futurs objectifs de carrière », a assuré celle qui habite maintenant à Dieppe.

 

Mme Cournoyer a été embauchée par Pêches et Océans Canada après avoir fait un stage à cet endroit. « L’effet positif vécu durant mon expérience au CCNB continue d’influencer mon travail aujourd’hui. J’ai beaucoup apprécié l’esprit de famille et d’entraide entre enseignants et étudiants. Le CCNB a joué un rôle significatif dans mon cheminement par ses cours dynamiques, la motivation et le coaching du personnel auprès des étudiants», a-t-elle conclu.

 

Aide financière

 

Il existe des programmes pour venir en aide aux gens qui désirent effectuer un retour aux études. C’est notamment le cas du programme Subvention canadienne pour l’emploi Canada - Nouveau-Brunswick. C’est une intervention axée sur les employeurs visant à investir dans le perfectionnement des compétences et des besoins en matière d’emploi de la main-d’œuvre. Dans le cadre de cette initiative, le gouvernement peut contribuer aux deux tiers des coûts directs de formation jusqu’à un maximum de 10 000 $ par participant, par année.

 

Il ne faut pas oublier le Programme des droits de scolarité gratuits du gouvernement provincial. Ce programme a été conçu pour aider les étudiants du postsecondaire, issus des familles ayant les plus grands besoins, à être  moins endettés après avoir terminé leurs études. Parmi les critères d’admissibilité, le revenu familial brut annuel doit être un maximum de 60 000 $. Pour plus de détails, vous pouvez visiter le site du gouvernement : www.gnb.ca.

 

br_01_11_17_semaine 

 

Marie-Line Cournoyer s’est inscrite en Techniques de laboratoire - biotechnologies coop au CCNB après avoir fait des études universitaires. Mme Cournoyer travaille pour Pêches et Océans Canada.

 

 

 

 

-30-

 

Infos et demandes d’entrevues :

 

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca