Une finissante du CCNB au cœur d’un projet-pilote à Bathurst!

2 juillet 2019

BATHURST, 2 juillet 2019 – Durant son stage de six semaines en tant que technicienne en système d’information géographique au sein de la Ville de Bathurst, Marie-France Arpin a développé deux applications mobiles qui devraient permettre d’améliorer la communication dans l’arrière-pays de la région. 

Fraîchement diplômée du programme Technologie de l’environnement, Mme Arpin a présenté son projet au public et aux médias lors d’une conférence de presse mardi avant-midi (25 juin) à Bathurst. 

« La Ville de Bathurst lance un projet-pilote pour répertorier les endroits dans les régions éloignées où c’est possible de capter une réception cellulaire suffisante pour, par exemple, appeler des services d'urgence. J'ai créé deux applications pour ce projet. La première permet au public d'ajouter des points connus (où il y a une réception cellulaire), tandis que la deuxième permet de consulter la carte des points. C’est important de faire ses devoirs avant de partir se balader dans une région éloignée », a expliqué Mme Arpin, qui est originaire de Saint-Quentin, mais qui demeure à Edmundston. 

L’arrière-pays de la région de Bathurst est non seulement très populaire auprès des amateurs de randonnée pédestre, des motoneigistes et des propriétaires de véhicule tout-terrain, mais il y a aussi beaucoup de travailleurs forestiers. 

« Sur le plan économique et touristique, l’arrière-pays de Bathurst est très important. Reste que la difficulté d’assurer une communication fidèle est préoccupante, limitant la capacité des premiers répondants de rejoindre les individus ou groupes affectés le plus rapidement et efficacement que possible », a indiqué le maire de Bathurst, Paolo Fongemie, qui est également le directeur du CCNB – Campus de Bathurst. 

Au dire de M. Fongemie, les applications mobiles développées par Mme Arpin amélioreront certainement la situation. 

« C’est fabuleux! Ces applications sont des outils importants pour les gens qui se retrouvent dans la forêt. L’importance de pouvoir communiquer est primordiale. Les services d’urgence sauront exactement où aller. Si on peut sauver une heure dans la forêt, c’est beaucoup », a signalé le maire. 

M. Fongemie s’attend de contribuer au succès des applications mobiles. 

« À titre d’exemples, en arrière de la Mine Caribou, il y a une petite montagne et à cet endroit, il y a cinq barres de réception cellulaire. Dans le coin d’Upper Lake, il y a un petit arrêt avec quatre barres. Ces informations sont très utiles pour des aventuriers qui se baladent dans ces régions éloignées », a fait savoir M. Fongemie. 

Janelle McLaughlin, une enseignante de Marie-France Arpin, applaudit chaleureusement le travail effectué par son étudiante. 

« Marie-France a beaucoup d’initiative et elle était intéressée à développer ses compétences en systèmes d’information géographique. J’ai fait le lien entre elle et Michaël St-Pierre, un ancien collègue de classe qui travaille pour la municipalité de Bathurst, a raconté Mme McLaughlin. Ce projet-pilote est très intéressant et innovateur. C’est un outil qui va améliorer la sécurité publique. Les utilisateurs devront se préparer et télécharger le tout avant de partir dans la forêt. » 

Michaël St-Pierre, qui est technicien en système d’information géographique et technicien en urbanisme, donne pleinement crédit à Madame Arpin. 

« Je lui ai présenté la théorie et la technologie et elle a créé à 99% ces applications mobiles. C’est un projet-pilote pour le nord du Nouveau-Brunswick, mais ça pourrait s’étendre. Ça va être très utile pour les centres de 911. Marie-France a démontré d’excellentes aptitudes professionnelles. J’aimerais bien l’avoir dans mon équipe à temps plein », a conclu M. St-Pierre. 

Voici le lien pour accéder aux applications : Www.bathurst.ca/rcme

br_02_07_19_marie_france_arpin 

Finissante du CCNB qui a effectué un stage au sein de la Ville de Bathurst, Marie-France Arpin a développé deux applications mobiles qui devraient permettre d’améliorer la communication dans l’arrière-pays de la région. 

-30-

Pour plus de détails ou entrevue :

Bruno Richard, conseiller en communications, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca