Vivre une expérience d’apprentie en recherche, c’est possible au CCNB!

11 septembre 2018

BATHURST, 11 septembre 2018 – En novembre 2016, la division Entrepreneurship et Innovation du CCNB a accueilli ses premières apprenties en recherche en innovations sociales. La première étudiante embauchée à Bathurst d’avril 2017 à juin 2018, Louise Thériault, a débuté son expérience en faisant la transcription d’entrevues de recherche dans le cadre d’un projet sur les besoins des personnes ayant des incapacités au moment de leur intégration sur le marché du travail.

« J’ai sauté sur l’occasion, car nous n’avions pas de cours de transcription dans ma formation. C’était ma chance d’acquérir cette expérience. En plus, j’ai découvert un tout nouveau monde, soit celui de la recherche! Ce fut fantastique comme expérience! » a assuré Mme Thériault qui était alors étudiante en Gestion de bureau au CCNB.

Recrue dans le domaine, Mme Thériault en a beaucoup appris en côtoyant l’équipe de recherche du projet Inclusion et maintien en milieu de travail : une analyse des besoins de la salle de classe au milieu de travail, financé par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada et le Ministère de l’Éducation postsecondaire, Formation et Travail.

« Auparavant, la recherche était pour moi ce que nous voyons dans les films : des scientifiques dans des laboratoires avec des animaux, des tableaux, des éprouvettes, etc. Ou bien, je pensais à la recherche qui permet d’améliorer la santé et l’environnement », a-t-elle résumé.

La réalité de son nouvel emploi a cependant été très différente.

« Lors de la transcription des entrevues menées par les chercheurs, j’ai appris certaines choses dont je n’avais aucune idée. Ça m’a ouvert les yeux aux défis que certains étudiants pouvaient vivre autour de moi, ainsi qu’aux services qui sont offerts pour leur venir en aide. J’ai aussi découvert plusieurs choses qui viennent avant la recherche : comment on arrive à l’idée d’un projet, la recherche d’information pour mettre sur pied un projet, la proposition, le budget et les partenaires de projets », a-t-elle raconté.

Selon Micheline Sirois, agente de développement en innovations pédagogiques et coordonnatrice du comité d'éthique de la recherche avec des êtres humains, et co-chercheuse au projet, « On essaie de faire valoir l’expérience de Louise comme apprentie en recherche auprès des étudiants et du personnel au CCNB parce que la recherche ce n’est plus uniquement pour les gens qui vont à l’université. Maintenant, un étudiant peut aussi en faire au collège depuis que le financement pour la recherche en innovations sociales est accessible aux collèges. »

Peu de temps après avoir terminé son séjour avec la division Entrepreneurship et Innovation du CCNB, Louise Thériault a décroché un poste en tant qu’adjointe administrative pour le siège social du CCNB.

« J’aime vraiment mon travail. J’ai pris la bonne décision de revenir aux études et j’ai choisi le bon domaine. J’aime vraiment les tâches à accomplir, les contacts avec mes collègues, etc. » a conclu Mme Thériault qui, après avoir passé 15 ans dans la région d’Ottawa (Ontario) et de Gatineau (Québec), a choisi de revenir à la maison, soit à Bathurst.

Mère monoparentale, son retour aux études n’a pas été facile, mais elle a gagné son pari en terminant le programme Travail général de bureau avec honneur en juin 2017. Elle a ensuite décroché son diplôme en Gestion de bureau à distance également avec honneur en juin 2018.

 br_11_09_18_louise_theriault

Alors étudiante au CCNB – Campus de Bathurst, Louise Thériault a été la première apprentie en recherche en innovations sociales à Bathurst. Mme Thériault a débuté son expérience en faisant la transcription d’entrevues de recherche dans le cadre d’un projet sur les besoins des personnes ayant des incapacités au moment de leur intégration sur le marché du travail.

-30-

Infos et demandes d’entrevues :

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca