La FANB publie le rapport final de son projet « Moi, mes compétences et apprendre pour le travail »

14 novembre 2012

FANB

Bathurst, le 14 novembre 2012 - En 2010 et 2011, la FANB a mené un projet de recherche intitulé Moi, mes compétences et apprendre pour le travail (MCAT). Cette recherche portait particulièrement sur les compétences de la main d'oeuvre des niveaux 1 et 2 et plus particulièrement sur les compétences en employabilité en lien avec le travail en milieu rural et semi-urbain.

 

Essentiellement, le projet a étudié les liens entre les besoins de développement de compétences chez les travailleurs et les travailleuses en emploi et sans-emploi et leur intégration ou leur maintien sur le marché du travail. Le projet avait comme but final de proposer des modèles de développement de compétences en ce sens au Bureau pour l'alphabétisation et les compétences essentielles (BACE) du gouvernement fédéral.
 

Les objectifs du projet étaient les suivants :


- Enquêter sur les besoins, les défis, les obstacles et les pistes de solution dans le contexte du développement des compétences des travailleurs en emploi et des chercheurs d'emploi dans le nord-est du Nouveau-Brunswick.


- Répertorier dans la revue de la documentation des initiatives qui pourraient appuyer l'élaboration de modèles novateurs pour le développement des compétences de la main-d'oeuvre francophone du Canada.


- Sélectionner, adapter ou développer des modèles de développement de compétences qui pourraient être adaptés aux multiples contextes afin de favoriser efficacement l'essor de l'alphabétisme dans les collectivités francophones du Canada rural et semi-urbain, compte tenu des conditions socioculturelles et socioéconomiques de ces régions. Les modèles de développement de compétences devaient être pertinents pour les milieux ruraux et semi-urbains partout au Canada, de par la nature nationale du projet de recherche.

 

L'équipe de recherche a toutefois ajouté un objectif supplémentaire propre au terrain de recherche :


- Sélectionner, adapter ou développer des modèles inclusifs de développement de compétences qui pourraient appuyer plus spécifiquement le développement de la littératie dans les collectivités rurales et semi-urbaines du Nouveau-Brunswick, considérant les défis des collectivités francophones et anglophones.

 

Selon Patrick Jeune, directeur général de la FANB, « Ce projet, nous l'avons démarré en 2009, avec en tête le chiffre de 66 % d'Acadiens ayant des niveaux de littératie inférieurs au niveau 3. Aujourd'hui, nous sommes fiers de contribuer à une meilleure compréhension de ce qui se passe au niveau des défis rencontrés par ces 66 % d'Acadiens pour rester à l'emploi ou s'en trouver un. Et nous espérons qu'avec les modèles proposés par le projet, un grand nombre de ces adultes pourront plus facilement améliorer leurs compétences et contribuer au développement économique de notre province. »

 

Le document est assorti de 18 recommandations qui portent sur chacune des étapes. En voici quelques unes :


- Changer les perceptions des employeurs et des intervenants.

 

- Évaluer les paramètres d'accessibilité aux initiatives de développement de compétences en milieu de travail.

 

- Allier une philosophie du développement de la culture d'apprentissage à une logistique de programmation ciblant le développement de nouvelles compétences.

 

- Changer les perceptions des intervenants en employabilité.

 

- Miser sur le développement des compétences génériques dans l'action ou la pratique pour les chercheurs d'emploi en milieux rural et semi-urbain.

 

- Évaluer les paramètres de l'accessibilité aux initiatives de développement de compétences pour l'intégration au travail.

 

- Mettre à l'essai les modèles proposés dans ce rapport en milieux rural et semi-urbain et en évaluer leur pertinence.

 

- Par une mise à l'essai sur le terrain, peaufiner les modèles : mieux décrire les relations entre les différentes composantes; raffiner les schémas illustrant les modèles; documenter leurs impacts sur les adultes des niveaux 1 et 2, sur les milieux de travail et sur la communauté.

 

- Tenir compte des contextes socioéconomiques d'une région donnée lors de l'implantation du/des modèles. Tout dépend de la communauté qui voudra explorer davantage le ou les modèles ; une analyse de l'environnement/milieu serait appropriée puisque les réalités ne sont pas les mêmes. Le texte intégral du rapport final du projet est disponible en ligne sur www.fanb.ca


-30-


À propos de la Fédération d'alphabétisation du Nouveau-Brunswick (FANB) : Créée en 1989 et regroupant des réseaux composés de treize conseils d'alphabétisation régionaux, la FANB est un organisme à but non lucratif qui accueille, concerte et accompagne les partenaires gouvernementaux, sectoriels et communautaires dans la mobilisation, la conscientisation et le développement de l'alphabétisme et des compétences des adultes dans une démarche d'apprentissage en français au Nouveau-Brunswick.


La FANB reçoit l'appui financier du gouvernement du Canada, par l'intermédiaire du Bureau de l'alphabétisation et des compétences essentielles (BACE).

Pour plus d'informations :


Patrick Jeune

Directeur général

Courriel : patrick.jeune@fanb.ca

Téléphone sans frais : 1 866-473-4404 poste 5


219 rue Main, bureau 8, Bathurst (Nouveau-Brunswick) E2A 1A9

Téléphone : (506) 548-5551 Télécopieur : (506) 548-5564 Courriel: info@fanb.ca Site web: www.fanb.ca facebook.com/FANB.ca


Ensemble, valorisons l'apprentissage tout au long de la vie!