André Viel revient de loin!

17 juillet 2019

DIEPPE, 17 juillet 2019 –  Lors d’une sortie dans une boîte de nuit dans la région de Moncton en 2013, André Viel, un diplômé en Techniques de vente du CCNB – Campus de Dieppe, s’est physiquement fait attaquer par un groupe de malfaiteurs. Sa vie a changé du jour au lendemain. 

« Le physique a guéri, mais pas le mental. J’étais atteint du trouble de stress post-traumatique. J’avais le masque d’un homme robuste et je ne voulais pas demander pour de l’aide. C’est à ce moment que mon aventure dans les drogues a commencé », a raconté celui qui est originaire de Sainte-François-de-Madawaska. 

Au fil des semaines et des mois, M. Viel a eu beaucoup de défis et sa situation ne n’est pas améliorée avec le temps. Malgré tout, il est demeuré en affaires, lui qui était propriétaire d’une entreprise de nettoyage et de peinture commerciale dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. 

« Sans le réaliser, je repoussais mes amis. À un moment donné, la dépression m’a frappé comme une masse. Je prenais des pilules de speed pour me sortir du lit. Le soir pour me calmer, je consommais de la marijuana. Ma personnalité a changé. J’ai toujours été bon à négocier, mais là, j’ai commencé à intimider les autres en faisant des menaces. Cette aventure a duré environ quatre ans », a expliqué l’homme de 38 ans.   

Un bon matin en 2016, c’était une question de vie ou de mort.    

« J’étais suicidaire. C’était soit que je m’enlevais la vie ou bien que je téléphonais à mes parents. Quatre ou cinq jours plus tard, j’étais dans un centre de santé mentale et d’addiction en Ontario », a indiqué M. Viel. 

André Viel a été un patient à temps plein de ce centre pendant un mois avant de l’être à temps partiel pendant une trentaine de jours. Il a par la suite effectué de la thérapie à cet endroit pendant deux ans. 

Grâce à des efforts soutenus, M. Viel a remonté la pente et il a délaissé les drogues. Sa santé mentale s’est grandement améliorée. Il a même profité de son séjour dans la région de Toronto pour décrocher un certificat en santé mentale et addiction de la Ryerson University. Depuis 2017, M. Viel est un «recovery coach». Il détient deux autres certifications.   

« Je travaille avec The Addiction Academy et j’enseigne au Canada. J’offre notamment un programme de coaching en ligne. Je dirais que 75 % de ma clientèle, ce sont des familles qui se perdent dans l’addiction d’un membre de leur famille. Je les aide à naviguer là-dedans. Dans les petits villages, il y a moins de services, donc il y a une demande pour mes services. » 

Le diplôme en vente du CCNB de M. Viel, obtenu il y a 17 ans, est très utile dans le cadre de sa nouvelle profession. 

« Je vends mes services. Dans la vie de tous les jours, tout le monde fait de la vente. Dans une entrevue pour un emploi par exemple, tu te vends. Reste que je dois m’adapter à la société d’aujourd’hui. Autrefois, les vendeurs allaient cogner aux portes et ils développaient des territoires. Maintenant, le gros se fait en ligne. » 

M. Viel conservera toujours de beaux souvenirs de son séjour au CCNB. 

« Moi, c’est Mark Rock, un enseignant à la retraite, qui m’a marqué. C’est un modèle pour moi. Il voulait vraiment aider ses étudiants et il les connaissait personnellement. Au CCNB, j’ai créé des relations qui m’aident aujourd’hui. J’ai toujours des collègues de classe qui sont des amis », a-t-il conclu.  

Comme objectif à long terme, André Viel souhaite mettre sur pied un centre qui offre les deux services (santé mentale et addiction) sous un même toit au N.-B. 

br_17_07_19_andre_viel

Originaire de Sainte-François-de-Madawaska, André Viel est un diplômé en Vente du CCNB – Campus de Dieppe.

-30- 

Infos et demandes d’entrevues :

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca