La présence active du CCNB au Kenya se poursuit en 2018

21 février 2018

Bathurst, le 21 février 2018 – Le CCNB effectue actuellement une quatrième mission au Kenya dans le cadre d’un projet dans lequel il est le partenaire du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu qui agit à titre de maitre d’œuvre.

 

Rappelons que la dernière mission dans le cadre de ce projet a été réalisée pendant les mois de novembre et décembre 2017 afin de déterminer les compétences recherchées par les entreprises. Le domaine de l’agro-processing, plus particulièrement le secteur laitier, est la composante pour laquelle le CCNB est impliqué pour appuyer le Nyeri National Polytechnic dans sa volonté d’offrir un programme de formation approprié aux besoins. L’un des objectifs de l’actuelle mission est de développer le contenu du programme de formation Dairy Processing Technologist, en fonction des compétences retenues suite à la consultation des entreprises. Le développement des compétences au sein de cette industrie est un incontournable pour soutenir l’insertion professionnelle des jeunes kenyans.

 

Charles Émond, chargé de projets au Centre de développement Bioalimentaire du Québec à La Pocatière, a représenté le CCNB à titre d’expert technique dans le secteur de la transformation alimentaire. Il était accompagné de Bruno Smith du Cégep Saint-Jean sur Richelieu.

 

« Je me sens extrêmement choyé d’avoir été choisi par le CCNB pour aider l’équipe du Nyeri National Polytechnic à mettre sur pied le programme de Dairy Processing Technologist. Pour moi, qui ai fait mes classes dans le secteur laitier canadien, une saucette dans le secteur laitier kenyan est un dépaysement total. C’est un marché florissant où la capacité des transformateurs dépasse largement les volumes produits. Les défis auxquels fera face la filière laitière kenyane sont nombreux et la création de ce programme de formation vient à point », a déclaré M. Émond.

 

Ce projet financé par Affaires mondiales Canada et géré par Collèges et instituts Canada a été développé avec le ministère de l’Éducation du Kenya. Il a comme objectif d’améliorer la qualité des programmes techniques dans le domaine de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de l’énergie au Kenya, tout en répondant aux attentes des employeurs kenyans.

 

 « Le CCNB a beaucoup diversifié ses pays d’intervention ainsi que les domaines dans lesquels il s’investit à l’international au cours des dernières années. Son réseau d’experts et les nombreuses relations professionnelles entretenues par ceux-ci lui permettent de se positionner stratégiquement. Ce projet réalisé au Kenya en est un bon exemple, puisque le CCNB n’avait jamais été présent au Kenya, pourtant un pays au fort potentiel de développement. La valorisation des partenariats, l’innovation et la créativité sont des valeurs soutenues par le CCNB et mises en application dans ce projet en plus d’être valorisées dans son plan stratégique », a fièrement dit la PDG du CCNB, Liane Roy.

 

 br_21_02_18_kenya

 

Charles Émond (à l’extrême gauche) représentant le CCNB en compagnie de l’équipe du Nyeri National Polytechnic et de Bruno Smith du Cégep Saint-Jean sur Richelieu.

 

-30-

 

Infos et demandes d’entrevues :

 

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca