Le CCNB lance une nouvelle étape d’un projet au Sénégal

21 septembre 2018

BATHURST, le 21 septembre 2018 –Le 13 septembre a eu lieu le lancement du Projet pour la préservation des manuels scolaires (PRÉMAS) dans la région de Thiès, au Sénégal, sous l’égide du CCNB. 

Financé par Affaires mondiales Canada, le PRÉMAS est un projet pilote mis en oeuvre par le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, dont l’objectif est l’amélioration de l’accès aux manuels scolaires dans les écoles élémentaires de deux régions du Sénégal, soit Kaolack et Thiès. Il s’inscrit d’emblée dans les objectifs de la Politique d’aide internationale féministe du Canada en visant notamment une contribution significative à l’autonomisation économique des femmes. D’une valeur de 3 M$ CAD, le PRÉMAS a démarré ses activités au début de 2017 dans la région de Kaolack, et aborde maintenant la deuxième région visée par le projet pilote, dont les activités s’étendront jusqu’en décembre 2019. 

Deux grandes composantes marquent la mise en œuvre du PRÉMAS. D’abord, le PRÉMAS vise à former environ 100 réparateurs et réparatrices de manuels scolaires, recrutés parmi les groupes habituellement les plus défavorisés par l’emploi, soit les femmes, les jeunes et les handicapés. Déjà à Kaolack, 16 réparateurs et 24 réparatrices (60 %) sont en activité depuis février 2018 et en date de juillet 2018, avaient réparé plus de 27 000 manuels scolaires. Ils sont dorénavant en mesure de vivre de leur nouveau métier. Dans la région de Thiès, ce sont 62 réparateurs et réparatrices qui seront formés et accompagnés dans le lancement de leur propre entreprise : le défi lancé à Thiès est de dépasser les 60 % de femmes recrutées dans la région de Kaolack. 

Comme stratégie complémentaire, le PRÉMAS s’engage à former deux gestionnaires des écoles élémentaires des deux régions (près de 1 600 écoles) à l’achat du service de réparation de manuels et à la gestion des stocks de manuels dans les écoles. Rappelons que les écoles sénégalaises ont souvent peu de moyens pour stocker les manuels, notamment durant les vacances scolaires marquées par les pluies abondantes. À cet effet, le PRÉMAS fournit une armoire par école pour sécuriser les manuels, en fonction d’un ratio d’une armoire par 250 élèves. 

C’est donc dire que le lancement du PRÉMAS était très attendu dans la région de Thiès. Le lancement, effectué en présence du ministre de l’Éducation nationale, Monsieur Serigne Mbaye Thiam, de la chef de la coopération de l’ambassade du Canada au Sénégal, Madame Monica Vadeboncoeur, et de la PDG du CCNB, Madame Liane Roy, s’est déroulé sous les couleurs orange du CCNB et avec la participation de près de 800 personnes, dont 600 élèves qui se sont déplacés en pleines vacances scolaires pour participer à l’événement. 

La réparation de manuels scolaires est un concept basé sur l’expérience de la province du Nouveau-Brunswick en réparation de manuels scolaires, complétée par l’expérience du CCNB qui proposait un programme de formation en imprimerie. Le métier de réparation de manuels scolaires, absent sur le continent africain, a d’abord été implanté au Mali grâce au CCNB et à la coopération canadienne, avec des résultats qui ont rapidement justifié son implantation dans le pays voisin, le Sénégal. Une idée qui est née des besoins du milieu, un métier qui permet aujourd’hui à de nombreux réparateurs et réparatrices de manuels scolaires et à leurs familles de vivre dignement. 

 br_21_09_18_nouvelles_internationales

Un contrat de performance avec les structures régionales de l’éducation a récemment été signé au Sénégal. De gauche à droite :  Moussa Faye (responsable des opérations terrain du PRÉMAS), Ibrahima Dione (directeur national du PRÉMAS), Liane Roy (PDG du CCNB), Aby Cissé (directrice de l’enseignement élémentaire du Sénégal) et Fatoumata Diallo (directrice de l’Inspection de l’éducation et de la formation (IEF) de Thiès-ville). 

-30- 

Infos et demandes d’entrevues : 

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca