Célébration Sceau rouge dans la Péninsule acadienne!

22 mai 2018

CARAQUET, le 22 mai 2018 – Une dizaine de charpentiers de la Péninsule acadienne et de la région Chaleur ont récemment été célébrés pour avoir décroché leur certification Sceau rouge. L’événement s’est déroulé au CCNB – Campus de la Péninsule acadienne, plus précisément à l’École des pêches de Caraquet.

 

« Ce ne fut pas facile, a commenté Jean-Guy Robichaud, un charpentier avec 28 ans d’expérience. J’ai eu besoin d’étudier tous les soirs et les fins de semaine. J’ai réussi l’examen avec une moyenne de 75%. »

 

M. Robichaud a constaté l’importance d’obtenir sa certification Sceau rouge lors d’un voyage dans l’Ouest canadien, il y a déjà quelques années.  

 

« Je ne voyais pas à la nécessité d’un Sceau rouge jusqu’à ce que je postule pour un emploi en Alberta. Je me suis dit la prochaine fois que cette certification sera offerte près de chez-moi, je vais y aller », a dit l’homme âgé de 57 ans.

 

Obtenir son Sceau rouge porte déjà ses fruits; le 24 mai, M. Robichaud s’envolera pour le Nunavik, région arctique du Québec, où il a décroché un contrat.

 

Josée Rioux-Walker, qui est conseillère sectorielle Justice, Métiers et Apprentissage au CCNB, applaudit chaleureusement les finissants.

 

« C’est inhabituel de voir autant de participants réussir cet examen national qui n’est pas facile, a raconté Mme Rioux-Walker. Il n’y avait pas beaucoup de charpentiers certifiés Sceau rouge dans la Péninsule acadienne, donc cette cohorte est un grand avantage pour le CCNB, car lorsque nous voulons que nos étudiants puissent poursuivre leur apprentissage, ils ont besoin d’être accompagné d’un charpentier Sceau rouge. C’est bon pour l’industrie de la construction de la Péninsule acadienne. C’est une situation gagnant-gagnant pour tout le monde. »

 

Dix des 11 participants, qui ont suivi la formation de six semaines s’étalant du 15 janvier au 23 février 2018, ont réussi l’examen. Les personnes qui ont participé à cette formation avaient pour la plupart accumulé 10 800 heures comme charpentier et elles étaient en mesure de présenter une demande de certification.

 

« Ces charpentiers avaient appris le métier sur le tas ou avaient participé à un programme de formation pré-emploi au CCNB. Il n’y avait probablement pas de compagnon au sein de l’entreprise où ils ont travaillé alors ils ne pouvaient pas devenir apprenti. Ils avaient vu l’ensemble du métier tel que défini par le Sceau rouge : planification et mise en place, béton, charpente, finition intérieure, finition extérieure et rénovation. Cela peut être intimidant d’écrire un examen sans trop savoir le type de questions alors la formation d’appoint les prépare à écrire l’examen de certification Sceau rouge », a expliqué Hélène Martin, Gestionnaire régional Apprentissage et Certification professionnelle.

 

La certification Sceau rouge est le summum pour un employé travaillant dans le monde des métiers. 

 

« Cette formation a permis à dix personnes d’obtenir leur certification Sceau rouge ainsi que le statut de compagnon. Ils pourront dorénavant superviser des apprentis charpentiers. C’est un des moyens qu’Apprentissage et Certification professionnelle utilise pour augmenter le nombre d’apprentis dans la région », a indiqué Mme Martin.

 

br_22_05_18_sceau_rouge_pa 

 

Une dizaine de charpentiers ont récemment reçu leur certification Sceau rouge dans la Péninsule acadienne.

 

 

-30-

Infos et demandes d’entrevues :

 

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca