Geneviève Comeau, un exemple à suivre!

31 mai 2018

BATHURST, 31 mai 2018 –  Réparatrice d’entretien au CCNB – Campus de Bathurst, Geneviève Comeau a récemment réussi son examen lui permettant de décrocher son Sceau rouge en charpenterie. Elle était la seule femme parmi la dizaine de charpentiers qui ont récemment obtenu leur Sceau rouge dans la Péninsule acadienne.

 

« J’ai toujours aimé le métier de charpentière, mais ce que j’aime le plus, c'est de me dépasser et de relever de nouveaux défis; être certifiée Sceau rouge représentait un défi pour moi. C'est une certification reconnue partout au Canada », a raconté la femme originaire de Nigadoo.

 

Employée du CCNB depuis plus de 10 ans, Mme Comeau n’écarte pas la possibilité de démarrer son entreprise un jour.

 

« Le Sceau rouge devient une carte importante, car il fait reconnaître mes compétences dans ce métier, surtout pour une femme dans un métier non traditionnel. Ma désignation Sceau rouge devrait m'ouvrir des portes au CCNB et ailleurs sur le marché du travail », a-t-elle indiqué.

 

Intensive et enrichissante, la formation de six semaines a été offerte à Shippagan.  

 

« Ce fut une très belle expérience! Nous étions un groupe de personnes très compétentes avec une vaste expérience dans plusieurs aspects de la construction. Nous avons beaucoup partagé et discuté pendant la formation », a-t-elle indiqué.

 

Habitant dans la région Chaleur, Geneviève Comeau a eu besoin de faire des sacrifices pour décrocher sa certification. Elle a été loin de sa famille pendant une longue période de temps. 

 

« C’est ce que j’ai trouvé le plus difficile. Toutefois, ce fut une expérience très positive pour mes deux enfants qui ont vu leur mère très déterminée à vouloir réussir cet examen. Ils ont réalisé l'importance de ne pas lâcher. Je leur ai toujours dit qu'il ne faut jamais écouter ceux et celles qui vont nous dire que ce n'est pas pour nous ou que c'est trop difficile », a-t-elle expliqué.

 

Geneviève Comeau se démarque depuis longtemps dans les métiers non-traditionnels. Elle détient également un diplôme en Ébénisterie du CCNB – Campus de Campbellton.   

 

« J’aime mieux enseigner à mes enfants qu'il faut se fixer des objectifs à atteindre et de foncer. Après un échec, on se relève et on essaye encore. Personne ne dit que les rêves sont faciles à atteindre. Reste qu’il y a des rêveurs et des fonceurs. J'ai choisi le camp des fonceurs depuis longtemps », a-t-elle dit.

 

Mme Comeau souhaite également inspirer d’autres femmes à suivre ses traces.

 

« C’est possible de se lancer dans un métier non-traditionnel. Avec deux diplômes et un Sceau rouge, je suis bien outillée pour entreprendre de nouveaux défis. L’important est de faire un travail qu’on aime. C'est tout un honneur d’avoir réussi cette étape et je suis contente que ma conjointe de fait et ma famille m’aient encouragée et poussée à entreprendre cette formation. Je tiens à remercier mes superviseurs de m’avoir fait confiance et de m’avoir soutenue dans ma décision de vouloir me dépasser. »

 

Pour le moment, Geneviève Comeau restera au CCNB, un endroit où elle adore travailler.  

 

« Je dirige une très belle équipe de maintenance au Campus de Bathurst. J'adore le fait que nous avons de nouveaux défis à tous les jours. Ma passion est de réaliser des projets de construction, de fabriquer des meubles ou encore de réparer des espaces de travail pour le personnel et les étudiants du campus. J’aime mon environnement de travail. Il n’y a pas une journée qui se ressemble et c’est cela qui rend mon travail intéressant. J’aime prendre des initiatives et j’aime la liberté qu’on me laisse pour accomplir mon travail et trouver des solutions face à des situations qui sont parfois difficiles à régler. Je fais confiance au destin! Qui sait où le Sceau rouge me mènera demain? Une chose est certaine, la formation, ça ne fait pas mal à personne. »

 

 br_31_05_18_genevieve_comeau

 

Geneviève Comeau était très heureuse de recevoir sa certification Sceau rouge.

 

-30-

 

Infos et demandes d’entrevues :

 

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca