Un diplômé du CCNB se mesurera aux champions en Allemagne!

26 juin 2013

BATHURST, le 26 juin 2013 – Luc Boudreau de Petit-Rocher représentera le Canada au Mondial des métiers (World Skills Competition), qui aura lieu du 2 au 7 juillet à Leipzig en Allemagne.

 

Le diplômé de 2012 du programme d’Usinage à commande numérique du CCNB – Campus de Bathurst a remporté le championnat provincial des métiers en 2012, avant de terminer deuxième au concours national, qui se déroulait en juin à Edmonton la même année. En novembre dernier, il avait aussi participé au Concours des métiers des Amériques, à Sao Paolo, au Brésil.

 

« Je serais excité d’arriver premier! J’aimerais monter sur le podium avec un bon résultat; ça étofferait bien mon CV. Nous serons une vingtaine au concours, et je commence à avoir hâte », a fait savoir notre concurrent âgé de 21 ans.

 

Reconnu pour ses nerfs d’acier, Luc est toujours calme avant ou pendant le concours : « C’est rare que je me stresse; ça n’en vaut pas la peine et ça me déconcentre », a dit celui qui travaille comme machiniste pour une entreprise de la région Chaleur.

 

Malgré son grand calme, notre Acadien fait face à un défi : « Au concours, je vais devoir travailler avec une machine inconnue. Je me suis exercé avec un simulateur, mais ce n’est pas la vraie chose. Cette machine ne se trouve pas dans les environs. Les personnes qui l’ont déjà utilisée seront probablement avantagées. Je ne me sens pas à mon meilleur, mais je demeure assez confiant », a commenté celui qui fait la fierté du CCNB.

 

Alain Lagacé, enseignant en usinage à commande numérique au CCNB, qui effectuera le voyage en sol allemand, croit aux capacités de son protégé : « La force de Luc est surtout du côté mécanique. Il va certainement bien maîtriser la machine. Il a aussi une bonne logique. Pour ce qui est du dessin, il va le reproduire sans problème. Une autre de ses grandes forces; il ne panique pas. Il gère bien son stress et demeure concentré sur la tâche à exécuter. Il a eu quelques sessions de mise en situation de compétition, il a donc une bonne idée de ce qui l’attend. Nous lui souhaitons le succès », a signalé celui qui agira à titre d’observateur et entraîneur.

 

Luc prendra part à trois journées de concours. Chaque jour, il devra usiner une pièce à l’aide du tour à commande numérique, et ce, dans un délai de quatre heures. D’abord, il recevra le dessin d’une pièce mécanique inconnue, qu’il devra reproduire dans un logiciel de dessin assisté par ordinateur. Ensuite, il procèdera à l’élaboration des gammes d’usinage ─ dégrossissage, finition, rainurage et filetage ─ pour adapter l’outillage à l’usinage nécessaire et reproduire la pièce. Enfin, il ajustera le tour et procèdera à l’usinage de la pièce qui doit être en tous points conforme au dessin.

 

L’attribution du pointage se fait uniquement à partir du produit fini : la pièce nouvellement créée fait l’objet d’une inspection par les juges, qui établissent si elle est conforme aux tolérances exigées.

 

« Lors de leurs études collégiales, les étudiants acquièrent des habiletés et des connaissances qui les préparent au marché du travail, grâce à leur formation pratique.  Un des grands avantages au CCNB, c’est que l’apprentissage s’étend au-delà de la salle de classe; nous propulsons nos étudiants et diplômés dans un monde de découverte. La participation de Luc au Mondial des métiers lui permettra de vivre une expérience inoubliable.  Au nom du personnel du CCNB, je souhaite bonne chance à Luc.  Je sais qu’il représentera avec brio le CCNB », a déclaré la présidente-directrice générale du CCNB, Liane Roy.

 

br_luc_boudreau_allemagne

 

Sur la photo, de gauche à droite : Alain Lagacé, enseignant du programme d’Usinage à commande numérique du CCNB - Campus de Bathurst, Luc Boudreau, participant au Mondial de métiers 2013, et Susan Lefort, experte canadienne pour le métier d’usinage au tour à commande numérique.

 

 

 

-30-

 

 

Information ou entrevue :

Bruno Richard, agent de communication, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca.