Natalie Ouellette, un bel exemple de détermination

20 novembre 2013

CAMPBELLTON, le 20 novembre 2013 – L’histoire de Natalie Ouellette est tout simplement fabuleuse!

 

La femme originaire de Kedgwick a abandonné l’école alors qu’elle n’était qu’en huitième année.

 

« J’avais tellement de difficulté. J’ai redoublé des classes plusieurs fois. À 16 ans, j’étais seulement en huitième année et j’ai décidé de lâcher », a raconté Madame Ouellette, qui est dans la trentaine.

 

Mère de deux enfants, Natalie a appris en 2009 que sa plus jeune fille avait une tumeur à la moelle cervicale.

 

« Je travaillais dans un moulin à Saint-Quentin et ce n’est pas ce que je voulais faire. J’ai toujours voulu devenir infirmière, car j’ai toujours aimé être proche des gens et aider les autres. J’ai toujours voulu faire cela, mais avec la difficulté que j’avais à l’école, je me suis découragée. Cette nouvelle m’a cependant incitée à retourner à l’école. »

 

Après avoir effectué des tests, Natalie a appris qu’elle souffrait d’un trouble d’apprentissage, mieux connu sous le nom de dyslexie. Elle a été classée en cinquième année.

 

« Au début, je me suis vite embarquée là-dedans », a-t-elle fait savoir.

 

Natalie a travaillé très fort dans une classe d’alphabétisation pour adultes et après un an et demi, soit en 2011, elle a réussi avec brio son test d’évaluation en éducation générale (GED) au CCNB – Campus de Campbellton.

 

Déterminée, Natalie a décidé de ne pas s’arrêter et de poursuivre son rêve. Elle s’est inscrite au programme Soins infirmiers auxiliaires, toujours au CCNB – Campus de Campbellton.

 

«Les six premiers mois furent vraiment difficiles. Il faut des notes de 75 % pour réussir et je passais juste sur la ligne. Avec le temps, j’ai appris des trucs. Je restais tous les soirs après la classe pour réviser la matière avec ma tutrice. Je ne sortais pas avant 17h.»

 

Après avoir démontré beaucoup de persévérance, Natalie a obtenu son diplôme collégial en juin 2013 et elle vient tout juste de réussir son examen national! Voilà tout un cheminement!

 

«Je suis super contente! J’ai encore peine à y croire!» a-t-elle fièrement dit.

 

Comme de bonnes nouvelles n’arrivent jamais seules, Natalie a récemment décroché un poste à l’hôpital Hôtel-Dieu St-Joseph de Saint-Quentin. Depuis août, elle œuvrait dans un foyer de soins à Campbellton.

 

Le personnel du CCNB applaudit chaudement cette diplômée.

 

« Si les mots détermination, rigueur, résilience et persévérance avaient un nom, ce serait Natalie Ouellette! Natalie est un modèle et une source d’inspiration pour les enseignants et les étudiants. Étudiante, maman, conjointe, elle a dû et elle a su établir ses priorités. Concilier étude et famille en plus de jongler avec les hospitalisations et tous les rendez-vous médicaux de ses filles, a été toute une gymnastique pour elle. Sa résilience incontestable a souvent été mise à l’épreuve, mais elle n’a pas ébranlé son attitude positive et son noble courage », a commenté Violette Desjardins, enseignante et coordonnatrice du programme Soins infirmiers auxiliaires.

 

La PDG du CCNB, Liane Roy, lève son chapeau à Madame Ouellette.

 

« Son parcours est vraiment impressionnant. Je désire féliciter et remercier tous ceux et celles, incluant le personnel du CCNB, qui ont appuyé Natalie dans son cheminement. Voilà un bel exemple que le CCNB répond aux besoins de formation postsecondaire et contribue à l’épanouissement de la population acadienne et francophone de la province.  Bravo Natalie, félicitations et bon succès dans votre nouvel emploi!»

 

Natalie n’oubliera pas de sitôt son passage au CCNB.  « J’ai adoré cela. Ce fut une belle expérience. J’ai eu de très bons services de tout le monde, dont de ma tutrice, Ginette Comeau.»

 

Natalie encourage ceux et celles qui se retrouvent dans la même situation qu’elle était, il y a quatre ans, à poursuivre leurs rêves.  « Les personnes, qui ont des problèmes de dyslexie, peuvent aller plus loin que la 12e année. Il ne faut pas lâcher, il faut rester positif et avoir beaucoup de confiance. J’aimerais remercier ma famille et mes enseignants qui ont été patients avec moi et qui m’ont encouragée tout au long de mes études», a-t-elle conclu. 

 

br_Nathalie_Ouellette

 

Au CCNB, nous avons la VISION de mener votre PASSION vers le SUCCÈS!

 

-30-

 

Infos et demandes d’entrevues :

Bruno Richard, agent de communications, CCNB, 506-204-9191 ou bruno.richard@ccnb.ca