Trois étudiants du Brésil au CCNB – Campus de Bathurst!

3 mars 2014

Une deuxième cohorte de Brésiliens arrivera à la mi-mars : familles d’accueil recherchées dans la région de Bathurst.

 

BATHURST, le 3 mars 2014 – À la forte populaire Fête sur la butte, qui a eu lieu récemment au CCNB – Campus de Bathurst, il y avait trois étudiants particulièrement intéressés par la présentation de cet événement. Étudiants originaires du Brésil, Mateus José dos Santos, Johnson Silva Santana et Pedro Anderson Balbino dos Santos, en étaient à leur premier carnaval de la sorte.  

 

« J’aime le froid! Le climat est très différent ici, surtout en raison de la neige. Nous pouvons faire beaucoup d’activités hivernales comme de la raquette par exemple », a raconté Mateus.

 

C’est grâce à une entente entre le gouvernement du Brésil et l’Association des collèges communautaires du Canada que le trio brésilien a débarqué à Bathurst. À leur arrivée à la fin octobre, ces Brésiliens ne parlaient pas le français! Maintenant, ils savent s’exprimer dans la langue de Molière.

 

« La formation du CCNB est excellente. Le gros défi est l’écriture. Comprendre et parler, c’est un peu plus facile », a indiqué Mateus, dont la langue maternelle est le Portugais, tout comme Pedro et Johnson.

 

Après avoir étudié la langue française pendant six mois, les Brésiliens intégreront un programme du CCNB pendant 12 mois.

 

«J’aime beaucoup étudier au CCNB, car les cours sont intensifs. Il y a beaucoup d’activités et nous pouvons pratiquer le français. La structure du CCNB est excellente et j’aime beaucoup les livres qui nous ont été remis. Le Canada est un excellent pays pour étudier. Je serai bien préparé pour poursuivre mes études en Technologie du génie mécanique », a fait savoir Pedro.

 

Les étudiants brésiliens demeurent chez une famille francophone de la région Chaleur et ils profitent au maximum de leur séjour en Acadie.

 

« J’aime la gentillesse des personnes, l’hiver et la neige. Nous avons fait de la raquette et nous avons vu une partie de hockey. Il n’y a pas de hockey au Brésil. J’ai conseillé à mon ami de choisir le Canada pour poursuivre ses études », a signalé Johnson.

 

Une dizaine d’autres Brésiliens feront leur entrée au CCNB – Campus de Bathurst à la mi-mars et des familles d’accueil sont présentement recherchées pour les accueillir.

 

« Bathurst, c’est une petite ville tranquille. Les routes sont propres et les gens sont gentils, a renchéri Mateus, qui trouve que la nourriture est différente. Ici, elle est très sucrée. Au Brésil, à tous les jours, nous mangeons du riz avec des haricots. Nous habitons tous les trois ensemble et on réussit à se faire des plats brésiliens. »

 

Leur enseignante, Rebecca Huot, donne crédit à toute la communauté pour la progression rapide de ses étudiants en français. Elle lève également son chapeau à ses étudiants dévoués à la cause, eux qui font notamment régulièrement du bénévolat dans la région.

 

« C’est un effort de communauté. L’apprentissage ne se fait pas uniquement en salle de classe », a expliqué Madame Huot.

 

La PDG du CCNB, Liane Roy, est heureuse de la tournure des événements.

 

« C’est tout un exploit d’apprendre une nouvelle langue aussi rapidement. Nous sommes très fiers que leur expérience au CCNB soit aussi fructueuse! Nous souhaitons évidemment recevoir davantage d’étudiants du Brésil dans le futur », a-t-elle dit.

 

br_Bresil

 

Originaires du Brésil, Mateus José dos Santos, Pedro Anderson Balbino dos Santos et Johnson Silva Santana, étudient présentement au CCNB – Campus de Bathurst.

 

-30-

 

Infos et demandes d’entrevues :

Bruno Richard, agent de communications, CCNB, 506-204-9191 ou bruno.richard@ccnb.ca