Le programme de sciences de laboratoire médical est maintenant offert à Edmundston

Disponible en format PDF

22 janvier 2015

EDMUNDSTON, le 20 janvier 2015 – À compter de septembre 2015, le programme  de sciences de laboratoire médical, normalement offert au CCNB – Campus de Dieppe sera également offert au campus d’Edmundston. Les atouts de ce programme, offert conjointement par le CCNB et l’Université de Moncton, ont été présentés aujourd’hui aux étudiants du diplôme préparatoire aux sciences de la santé (DSS) de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE).

 

« Plusieurs étudiants s’inscrivent au DSS. Toutefois, un nombre limité est accepté dans les programmes de médecine et de pharmacie. Certains poursuivent des études de baccalauréat en sciences, mais ils ont également le choix de poursuivre une carrière dans les sciences de laboratoire médical. Les perspectives d’emplois s’annoncent excellentes », a souligné André DeGrâce, agent de recrutement étudiant CNFS – volet Université de Moncton.

 

Le domaine des sciences de laboratoire médical au Nouveau-Brunswick subira une importante pénurie de main-d’œuvre au cours des prochaines années. Selon un rapport publié par l’Association des technologistes de laboratoire médical du Nouveau-Brunswick (ATLMNB), la moitié des technologistes de laboratoire médical (TLM) au Nouveau-Brunswick seraient admissibles à la retraite au cours des dix prochaines années. Selon ce même rapport, les centres moins populeux ayant de plus petits laboratoires risquent être affectés davantage : ils pourraient perdre jusqu’à 80 % de leur TLM en moins de dix ans.

 

Monica Godbout, originaire de Grand-Sault, a obtenu son baccalauréat en sciences de laboratoire médical en juin 2014. Il n’a fallu qu’un mois avant qu’elle ne décroche un poste à l’Hôpital régional d’Edmundston.

 

« Il y a beaucoup d’avantages à pratiquer ce métier dans les plus petits centres. Contrairement à ce qui se passe dans les grands centres, où on ne peut toucher qu’à un secteur des sciences de laboratoire médical, j’ai l’option ici de me familiariser autant avec la biochimie que l’hématologie, l’histologie, la microbiologie et la science transfusionnelle. Tous les jours, on apprend quelque chose », a souligné madame Godbout.

 

Le programme de sciences de laboratoire médical, d’une durée de 4 ans, est présenté sous la formule 1+2+1, c’est-à-dire que la première année se fait à l’Université de Moncton, les 2e et 3e années au CCNB, alors que l’étudiant retourne à l’université pour la quatrième année. Pour être admis au programme, les gens doivent donc présenter leur demande à l’Université de Moncton. Les étudiants déjà inscrits au DSS qui désirent faire le changement vers le programme de sciences de laboratoire médical ont jusqu’au 15 avril pour signaler leur intérêt.

 

Le programme est également contingenté : il n’y a que neuf places à Dieppe et six à Edmundston.

 

Ce programme est rendu possible, en partie, grâce à la contribution financière de Santé Canada, dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés.

 

Le CCNB et l’Université de Moncton sont fiers membres du Consortium national de formation en santé (CNFS), qui est un regroupement pancanadien de onze établissements d’enseignement universitaire et collégial offrant des programmes de formation en français dans diverses disciplines de la santé, et de partenaires régionaux qui facilitent et promeuvent l'accès à ces programmes de formation.

 

Monica Godbout

                  

Monica Godbout, originaire de Grand-Sault, a obtenu son baccalauréat en sciences de laboratoire médical en juin 2014. Il n’a fallu qu’un mois avant qu’elle ne décroche un poste à l’Hôpital régional d’Edmundston.

 

- 30 -

Source :

Mandy Poitras, conseillère en communication, CCNB, mandy.poitras@ccnb.ca, 506 735-2511.

 

Hugues Chiasson, coordonnateur des communications, UMCE, hugues.chiasson@umoncton.ca, 506 737-5034.