Lancement d’un programme qui favorise l'équivalence des compétences

2 décembre 2013

LOGO - TLMT

 

DIEPPE, le 2 décembre 2013 – Le CCNB a procédé au lancement officiel de son nouveau programme Technologie de laboratoire médical – Transition (TLMT) aujourd’hui à Dieppe. Ce programme, créé en collaboration avec l’Association des technologistes de laboratoire médical du Nouveau-Brunswick (ATLMNB), permettra aux professionnels de ce domaine, formé à l’étranger, d’obtenir la certification canadienne pour travailler au Nouveau-Brunswick. Il s’agit du seul programme du genre, offert dans les deux langues officielles, au Canada.

 

Le programme de transition d’une durée maximale de 32 semaines se veut un modèle durable qui sera accessible partout au Canada. Il comprend des cours théoriques, offerts en ligne, des cours techniques et des cours de compétences générales nécessaires à l’intégration dans le système de santé canadien. Le TLMT comporte également un programme de mentorat qui facilitera davantage cette intégration. Quant à sa portion pratique, elle est offerte et évaluée en laboratoire médical simulé, ainsi qu’au moyen de stages en milieu hospitalier.

 

Le besoin d’un tel programme a été soulevé par l’ATLMNB, qui estime une forte pénurie de main-d’œuvre dans ce domaine, puisque la moitié des technologistes de laboratoire médical (TLM) au Nouveau-Brunswick seront admissibles à la retraite au cours des dix prochaines années. Le programme de transition a été développé afin de répondre à cette pénurie prévue puisque 90% des technologistes formées à l’étranger doivent satisfaire aux normes canadiennes.

 

« En tant qu’ordre professionnel, nous devons nous assurer d’avoir un nombre suffisant de technologistes de laboratoire médical au Nouveau-Brunswick pour répondre à la demande. Le programme de transition offre à ses participants une chance égale d’accéder à la profession ici même au Nouveau-Brunswick », a expliqué Janelle Bourgeois, directrice générale de l’ATLMNB.

 

Pour les TLM ayant été formés à l’étranger qui désirent suivre le programme, une évaluation de dossier est d’abord effectuée par la Société canadienne de science de laboratoire médical (SCSLM) qui détermine le niveau de connaissance et de compétences de la personne en fonction des normes canadiennes. Ceci permet d’établir les besoins et mène au plan d’apprentissage personnalisé. Une fois le plan d’apprentissage complété et le candidat admis au CCNB, il peut entreprendre la formation, soit dans son pays d’origine ou au Canada. L’achèvement du programme peut mener à la certification canadienne requise pour exercer la profession de technologiste de laboratoire médical au Nouveau-Brunswick.

 

« La Société canadienne de science de laboratoire médical est très heureuse du lancement d’un nouveau programme de transition dans les provinces de l’Atlantique. Les programmes de transition représentent un moyen très efficace d’aider les technologistes de laboratoire médical formés à l’étranger (TLMFE) à satisfaire aux normes canadiennes et à réussir leur intégration au marché du travail. D’après notre expérience, le taux de réussite à l’examen d’agrément des TLMFE ayant terminé un programme de transition est égal ou supérieur à celui des technologistes de laboratoire médical formés au Canada. »

 

Du côté du CCNB, un tel programme permet de répondre à un besoin de premier plan au Nouveau-Brunswick. « Nous sommes fiers d’avoir collaboré avec les experts du domaine pour monter un programme qui répond non seulement aux besoins du marché du travail, mais également aux besoins des technologistes d’ici et d’ailleurs. Par la coopération, nous avons été en mesure de mettre sur pied un programme de calibre national qui fera en sorte que les gens partout au Canada pourront en bénéficier », souligne Liane Roy, la présidente – directrice générale du CCNB.

 

Sur la photo, nous pouvons voir Claude Allard, directeur du CCNB – Campus de Dieppe, Janelle Bourgeois, directrice générale de l’Association des technologistes de laboratoire médical du N.-B., Liane Roy, PDG du CCNB, Christine Nielsen, directrice générale de la Société canadienne de science de laboratoire médical, Hélène Cadinot, technicienne de laboratoire médical formée à l’étranger et Daniel Comeau, directeur à la formation à distance au CCNB.

TLMT - Photo

 

-30-

Source : Mandy Poitras, agente de communication, CCNB, 506-735-2511, mandy.poitras@ccnb.ca