Du Cameroun à Saint-Léonard en passant par le CCNB!

20 juin 2022

SAINT-LÉONARD – Il y a à peine trois ans, Brice Martial Kamdem effectuait des recherches doctorales à l’Unité de Recherche de Génie agricole de la Dschang School of Agriculture and Environnemental Sciences, dans son pays natal du Cameroun. Aujourd’hui, le diplômé du programme Technologie du génie mécanique au CCNB – Campus de Bathurst, mène une vie paisible à Saint-Léonard, dans le Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick, où il occupe le poste d’analyste en amélioration continue chez J.-D.-Irving.

Brice Martial a choisi le CCNB en 2019 en raison de l’aspect pratique de ses programmes, du coût abordable et de la possibilité d’étudier en français. Il a donc été agréablement surpris quand il a découvert qu’étudier au CCNB dépasserait ses attentes au niveau de la qualité de vie et de la qualité de l’enseignement.

« Tous les profs que j’ai eus en génie mécanique sont vraiment formidables. Ils sont disponibles pour les étudiantes et les étudiants », explique M. Kamdem, âgé de 28 ans. « J’aime les endroits très calmes et tranquilles, et c’est ce que l’on retrouve au Nouveau-Brunswick. Si ce n’était pas le cas, je serais allé ailleurs pour travailler après les études. »

De 2011 à 2019, Brice Martial Kamdem a suivi une série de programmes de formation et de recherche en génie mécanique des établissements académiques du Cameroun. Il est titulaire de deux maitrises en sciences : l’une en génie énergétique et environnemental et l’autre en Énergie renouvelable et machinerie agricole ayant pour sous spécialité la Bioénergie.

Étudier au CCNB lui a permis d’ajouter une corde à son arc, soit l’application concrète de ses connaissances théoriques.

« Ayant beaucoup étudié en génie mécanique, j’avais acquis des compétences théoriques avancées en arrivant au CCNB. Les discussions que j’ai pu avoir avec mes enseignants, qui ont tous d’ailleurs beaucoup d’expérience en entreprise, m’ont permis d’approfondir mes connaissances pratiques au-delà du curriculum », explique Brice Martial.

« Mon parcours et l’encadrement du CCNB m’ont permis d’avoir une médaille de bronze du gouverneur du Canada au terme de mes deux années de formation », ajoute-t-il.

Le programme Technologie du génie mécanique est une formation de 80 semaines qui prépare les étudiantes et les étudiants à travailler dans le secteur manufacturier en vue d’optimiser la production, qu'il s'agisse d'environnements d'ingénierie mécanique ou d’ingénierie industrielle. Il comprend des aspects théoriques et pratiques en vue de simuler les conditions de travail. Les étudiantes et les étudiants utilisent des technologies de pointe, notamment le dessin et l’impression 3D.

Les finissantes et les finissants accèdent à des postes variés, tels : gestion de projet ou de production, gestion et supervision de l’équipe de maintenance industrielle, analyste d’efficacité et de productivité, préposé à l’inspection et à l’assurance qualité ou  préposé aux méthodes de travail. Le programme permet également d'accéder à des postes en conception et dessin de pièces et de machines ainsi qu'en conception et dessin de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation.

Cela vous intéresse? Cliquez ici!

 jm_06_20_22_brice_martial_kamdem

Brice Martial Kamdem est analyste en amélioration continue chez J.-D.-Irving. Il a obtenu son diplôme en Technologie du génie mécanique au CCNB – Campus de Bathurst, en 2021.

-30-

Infos et demandes d’entrevues :

Jean-Marc Doiron, conseiller en communications, CCNB, 506-377-2569 ou jean-marc.doiron@ccnb.ca