Pauline Leger, graphiste depuis 1992

4 août 2020

DIEPPE - le mardi 4 août 2020 – Pauline Leger est une finissante en Conception graphique du CCNB qui a récemment décroché un contrat fort intéressant… dans le monde cinématographique! 

L’Acadienne est en train de produire une série d’environ 35 illustrations pour un documentaire télévisé de Laura Seltzer-Duny, une réalisatrice américaine. Le film NOBODY WANTS US devrait se retrouver au petit écran sur la chaîne PBS en septembre ou en octobre 2020. 

« C’est au sujet du dernier bateau (S.S. Quanza) de réfugiés européens qui a été accepté aux États-Unis pendant la deuxième guerre mondiale. C’est un beau projet. Mme Seltzer-Duny m’a trouvée grâce à mon site Web. Elle a été touchée par une image d’enfants de l’Holocauste que j’ai réalisée », a expliqué la graphiste qui demeure à Shediac Bridge.  

La réalisatrice américaine lance des fleurs à la finissante du CCNB. 

« Je suis une grande admiratrice de Pauline. Je l’ai découverte sur Internet et je suis tombée en amour avec son travail. C’est tellement facile de travailler avec elle. Ses magnifiques illustrations ajoutent beaucoup de profondeur à mon documentaire », a renchéri Mme Seltzer-Duny.   

Mme Leger a travaillé pendant une dizaine d’années pour Loto Atlantique avant de se lancer en affaires il y a environ 15 ans. Elle aime beaucoup illustrer des livres. 

« J’ai toujours aimé les arts, mais je doutais pouvoir me faire une vie comme peintre. Je me suis lancée dans le domaine des arts graphiques pour avoir un travail plus stable et je n’ai aucun regret », a fait savoir celle qui est née en 1963 à Leominster au Massachusetts, et qui a grandi à Moncton, à Calgary et à Saint-Antoine. 

Au cours de sa vie, Mme Leger a notamment fréquenté l’école Clément-Cormier de Bouctouche et elle a étudié un an en pré-technologie dans un collège anglophone. Elle a travaillé comme caissière dans une banque, elle a fait du travail de bureau et elle a été agente de correction au Nouveau-Brunswick et en Alberta pendant quelques années. À 27 ans, elle a pris la direction du CCNB, car elle voulait devenir graphiste. 

« C’est important de suivre sa passion et de faire un travail qu’on aime, a indiqué Mme Leger. Il y a quand même eu quelques périodes difficiles. À trois reprises, j’ai fait des contrats temporaires au Centre des Pensions à Shédiac. » 

Il y a environ trois ans, Mme Leger s’est créée un site Web, ce qui a eu des effets très positifs sur son entreprise. Elle a été en mesure de se dénicher plusieurs nouveaux clients, dont Laura Seltzer-Duny. 

« C’est bien de pouvoir choisir ses projets. Avec le temps, je me suis éloignée des dépliants et des logos et j’ai fait plus d’illustrations de livres d’enfants, entre autres, la collection Maringo (Éditions Karo). J’ai aussi fait la couverture et l’intérieur d’un livre d’une écrivaine de l’Angleterre, ce qui m’a donné beaucoup de visibilité en ligne. » 

L’enseignante France Roberge n’a pas oublié son ancienne étudiante qui a fait partie de sa première cohorte. 

« Pauline était une étudiante qui offrait toujours un travail de qualité. Sa sensibilité, son humilité et sa capacité de réflexion l’ont amenée à un cheminement de carrière dont le tracé n’est pas linéaire. Elle a été capable de créer des opportunités et mettre en valeur son grand talent de graphiste et d’illustratrice », a fièrement commenté Mme Roberge. 

De 2005 à 2011, Mme Leger a enseigné à temps partiel au CCNB et elle a aussi travaillé sur le Projet pour la réparation et préservation des manuels scolaires au Mali, qui était mené par le CCNB, au début des années 2000.  

br_04_08_20_pauline_leger

Pauline Léger est une finissante du CCNB qui œuvre en conception graphique depuis 1992. 

-30- 

Infos et demandes d’entrevues :

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca