Stéphanie Doucet, le retour aux études à 37 ans avec deux enfants!

5 mars 2020

CAMPBELLTON, le 5 mars 2020 – Retourner aux études dans la trentaine, c’est quelque chose, mais retourner aux études à 37 ans avec des enfants de 4 ans et de 18 mois à la maison, c’est une autre paire de manches!

« Je recherchais une carrière stable et sécuritaire. Si je retournais aux études, ce n’était pas pour rien. Je voulais terminer avec honneur. Je voulais prouver quelque chose », a fait savoir Stéphanie Doucet qui a perdu son emploi lorsque SNC Lavalin a fermé son centre d’appels à Campbellton en juillet 2018. Elle y travaillait depuis sept ans.

Auparavant, Stéphanie a été agente de bord pendant trois ans à Toronto au début des années 2000 avant de prendre la direction de Calgary, où elle a travaillé dans des bars, des restaurants, dans un centre d’appels du siège social de Shell Canada et même pour la compagnie aérienne WestJet.

« Il y avait un boom économique en Alberta et plusieurs de mes amis étaient déjà dans cette province. Il y avait beaucoup d’emplois », a expliqué la finissante de la polyvalente Roland-Pépin de Campbellton qui a aussi étudié un an en travail social.  

En 2011, Stéphanie, qui était toujours en Alberta, a appris que sa grand-mère était malade.

« À ce moment, j’avais 30 ans et j’ai réalisé que j’étais loin de la maison. Je suis revenue à Campbellton et j’ai commencé à travailler pour SNC Lavalin », a raconté Mme Doucet.

Sans emploi sept ans plus tard, la mère de famille a alors décidé de s’inscrire en Techniques en pharmacie au CCNB – Campus de Campbellton. Ce programme de 40 semaines prépare les étudiants à exercer la profession de technicien en pharmacie, dont le travail est d’offrir un soutien technique au pharmacien, dans les pharmacies communautaires et en milieu hospitalier.

« C’était un an intensif! Au début, j’ai eu de la difficulté à trouver des méthode d’études. Mes enfants se couchaient vers 20h ou 20h30. J’étais dans mes livres de 21h à minuit et quand je pouvais les fins de semaines », a indiqué celle qui a obtenu son diplôme avec honneur en juin 2019.

La coordonnatrice du programme Techniques en pharmacie, Carole Thériault, lève son chapeau à son ancienne étudiante.

« Stéphanie s'est donnée à 150% afin de réussir la formation avec une excellente moyenne. C’était une étudiante hors pair et généreuse qui se souciait du bien-être de ses camarades de classe. Elle s'est appliquée tout au long de sa formation. Elle savait gérée efficacement son temps », a signalé Mme Thériault.

Stéphanie n’a pas eu besoin d’attendre bien longtemps pour obtenir un emploi. Au début juillet, soit quelques semaines plus tard, elle a fait ses débuts à l’Hôpital Régional de Campbellton.

« J’adore mon travail. C’est un défi intéressant et chaque jour est différent. Je suis toujours motivée à apprendre et c’est un travail minutieux. Il faut être alerte, car de grosses erreurs peuvent facilement se produire en pharmacie », a soulevé Mme Doucet.

Même avec le diplôme en main, Stéphanie n’a pas tout à fait terminé ses études. Elle a eu besoin de réussir des examens à Ottawa et à Moncton.

« Je suis encore dans les livres et les études. Tu dois être accréditée comme technicienne pour travailler dans les hôpitaux. Il me reste à remettre mon préceptorat à l’Ordre des pharmaciens du Nouveau-Brunswick. »

Question de motiver les lecteurs et les lectrices à retourner aux études, Stéphanie souligne que tout le monde n’a pas le même cheminement.

« Je n’ai aucun regret. Il n’est jamais trop tard pour retourner aux études et tout le monde a des parcours différents. Certains vont aux études à 18 ou 19 ans, d’autres à 27 ou 37 ans », a conclu Mme Doucet.

br_05_03_20_stephanie_doucet 

Stéphanie Doucet est retournée aux études à 37 ans. Aujourd’hui, elle est diplômée en Techniques en pharmacie du CCNB – Campus de Campbellton et elle travaille à l’Hôpital Régional de Campbellton.

-30- 

Infos et demandes d’entrevues :

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca