Renelle Hébert rêve de devenir agente de la GRC

17 août 2020

DIEPPE - le 17 août 2020 – Fraîchement diplômée du programme Techniques policières du CCNB – Campus de Dieppe, Renelle Hébert est déterminée à faire son entrée dans la Gendarmerie royale du Canada (GRC). 

« En grandissant, je surveillais l’émission Sue Thomas: FBEye et c’était vraiment inspirant. Je voulais devenir une enquêteuse comme elle, car je trouvais que c’était une carrière très intéressante. Pour devenir détective, tu dois commencer comme policière », a raconté la jeune femme de 20 ans. 

En février dernier, Renelle a échoué l’examen d’entrée de la GRC, mais elle a reçu son diplôme en Techniques policières du CCNB en juin, ce qui lui permet quand même de passer à la prochaine étape. 

« J’étais un petit peu déçue de ne pas réussir l’examen d’entrée, mais c’est rare que les candidats passent la première fois », a indiqué celle qui a grandi à Saint-Louis-de-Kent. 

Le personnel du CCNB – Campus de Dieppe aime beaucoup le caractère de cette ancienne. 

« Renelle a une personnalité forte, ce qui est définitivement un atout dans le domaine policier. Elle sait bien communiquer et analyser. Elle est en bonne condition physique, elle a confiance dans ses capacités et elle s’adapte bien à différentes situations », a commenté le chef de département, Yvan Roy. 

En ce moment, Renelle est rendue à la troisième étape dans le processus pour devenir agente de la GRC. Elle doit présenter les formulaires et les documents requis. Par la suite, elle devra effectuer une entrevue d'aptitude et une entrevue d'adéquation, passer le test polygraphique préalable à l'emploi et une vérification des références, se soumettre à une évaluation médicale et psychologique et passer une enquête sur les antécédents et une évaluation de sécurité. 

La sportive de 5 pi 9 po se dit bien préparée pour réussir les prochaines étapes. 

« J’ai adoré mes années au CCNB. Nous étions comme une grande famille et j’ai beaucoup aimé les cours, les enseignants et la direction. Je me suis presque dirigée en criminologie sur les bancs universitaires, mais je préférais une formation pratique. Nous avons eu des cours de mécanisme de défense, de judo et de gymnase. C’était vraiment bien. J’ai reçu une excellente formation. J’ai notamment appris que la communication est meilleure que n’importe quelle arme », a souligné celle qui a déjà porté les couleurs des Corsaires de Saint-Louis-de-Kent au volleyball. 

Un jour, Renelle espère recevoir le grand appel qui lui permettra de prendre la direction de Régina en Saskatchewan. Elle devra alors suivre une formation intensive de 26 semaines. Après avoir terminé avec succès cette formation, les cadets reçoivent une offre d'emploi de la GRC et ils obtiennent le statut d'agent de la paix. 

« Je sais que ce n’est pas une carrière facile, mais je veux faire partie de la GRC. Je suis prête à aller n’importe où, particulièrement en Colombie-Britannique. Je n’ai pas encore eu la chance de voyager et il paraît que c’est un très bel endroit. Je suis un enfant unique. Mes parents vont s’ennuyer, mais ils m’appuient et ils m’encouragent », a conclu Renelle. 

D’ici là, Renelle travaille fort pour améliorer sa condition physique. Elle se rend régulièrement à la piste d’athlétisme de l’École Anna-Malenfant de Dieppe.   

br_17_08_20_renelle_hebert_grc 

Renelle Hébert de Saint-Louis-de-Kent est une finissante du CCNB qui rêve de devenir agente de la GRC. 

-30- 

Infos et demandes d’entrevues :

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca