Amy Gallant, mère de trois enfants, lance sa carrière en cybersécurité grâce à la formation à distance au CCNB

12 mai 2022

GRAND-SAULT, le 12 mai 2022 – Amy Gallant, mère de trois enfants de Grand-Sault, ne serait pas retournée aux études à l’âge de 33 ans si elle avait dû suivre ses cours en présentiel. Mais grâce au programme Cybersécurité du CCNB, offert à distance, elle a obtenu son diplôme en 2021 et travaille aujourd’hui comme analyste SOC (centre des opérations de sécurité) pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

« Il y a beaucoup d’avantages à étudier de la maison. On économise beaucoup, que ça soit en essence ou en achat de dîner. On économise aussi du temps de déplacement. Mes enfants arrivent de l’école vers 15 h 15 et je suis là pour les accueillir », explique-t-elle.

Le fait d’étudier à distance n’a pas nui à la qualité de sa formation. En fait, Mme Gallant était particulièrement bien préparée pour sa nouvelle carrière après l’obtention de son diplôme.

« Mes nouveaux collègues de travail me disaient qu’ils étaient surpris par tout ce que je connaissais. Ils me montraient des choses, et je les avais tous déjà appris au collège. Au CCNB, c’est deux années, et c’est 100 % cybersécurité. »

Après le secondaire, Mme Gallant a étudié en criminologie dans une université au Maine avant de travailler comme gestionnaire de dossiers pour une compagnie d’assurances à Halifax. En 2019, elle est déménagé à Grand-Sault, dans le Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick, afin d’être plus près de sa famille. Cherchant un emploi qu’elle pouvait faire de la maison, elle a découvert le programme de Cybersécurité offert à distance, par le CCNB – Campus de Dieppe.

Mme Gallant dit n’avoir aucun regret d’être retournée aux études à l’âge de 33 ans. Elle encourage les autres qui envisagent un retour aux études à faire le saut, soulignant qu’il « n’est jamais trop tard ».

« Étudier à 20 ans, ce n’est pas la même chose qu’étudier durant la trentaine. Je suis une mère et je comprends la valeur du temps et du coût des études. Je n’avais jamais fait d’informatique. Je ne connaissais rien de Java et de Python. C’était dur, mais j’ai travaillé fort, puis je demandais de l’aide quand j’en avais besoin. J’étais prête à faire le travail pour m’assurer de réussir. »

Le programme Cybersécurité, offert au CCNB - Campus de Dieppe, est une formation de 80 semaines, incluant un stage. Il prépare les étudiantes et les étudiants à acquérir les compétences techniques et analytiques pour sécuriser les fichiers de données, défendre les ordinateurs, protéger les réseaux informatiques et l'infrastructure électronique, évaluer le niveau de vulnérabilité et les conséquences d'une mauvaise sécurisation.

La prochaine cohorte commencera en septembre 2022. Les étudiantes et les étudiants ont le choix de suivre le programme en salle de classe ou à distance.

Selon le Centre canadien pour la sécurité, le nombre d’emplois en cybersécurité connait une croissance annuelle de 7 % au Canada. Il y a 3,5 millions de postes vacants dans le monde en date de 2021 et le salaire annuel moyen des professionnels de la cybersécurité est de 97 000 $.

jm_05_12_22_amy_gallant

Amy Gallant a lancé sa carrière en cybersécurité, travail qu’elle fait à partir de la maison, grâce au programme Cybersécurité offert à distance par le CCNB – Campus de Dieppe.

-30-

Infos et demandes d’entrevues :

Jean-Marc Doiron, conseiller en communications, CCNB, 506-377-2569 ou jean-marc.doiron@ccnb.ca