Culture du cannabis : une nouvelle cohorte débutera le 3 février

24 janvier 2020

CAMPBELLTON, le 24 janvier 2020 – Stéphane Landry, 30 ans de Tide Head, est déjà le responsable du système de contrôle de l’irrigation chez Zenabis, un producteur canadien de cannabis médical et récréatif qui a notamment une usine à Atholville au Nouveau-Brunswick. 

Stéphane est un finissant de la première cohorte du programme Culture du cannabis qui est offert à Campbellton depuis 2018. D’abord embauché pour travailler dans le département de l’emballage, Stéphane a rapidement grimpé les échelons, lui qui détient également un diplômé en Technologie de l’instrumentation et de l’automatisation du CCNB – Campus de Bathurst. 

« C’est un poste parfait pour moi, car en étant l’opérateur principal du système de contrôle de l’irrigation, il est question d’instrumentation et de cannabis, mes deux domaines d’études, a-t-il fait savoir. Je fais de la recherche et j’analyse les résultats. Ensuite, j’effectue des ajustements afin d’optimiser les résultats. J’aime vraiment mon travail. » 

En plus de ses deux passages au CCNB, Stéphane a étudié à deux universités et à un collège anglophone. Au CCNB à Campbellton, il a finalement trouvé un domaine passionnant. 

« J’ai fait trois ans en génie électrique à l’Université du Québec à Rimouski et j’ai réalisé que je voulais faire quelque chose de vraiment différent. J’ai alors opté pour le programme Culture du cannabis du CCNB. Il y a beaucoup d’occasions dans ce domaine et je pourrais aller travailler un peu partout au Canada avec seulement une année d’expérience. C’est certain que mon diplôme en Technologie de l’instrumentation et de l’automatisation du CCNB me donne un avantage sur le marché du travail », a-t-il indiqué. 

Le programme de Culture du cannabis du CCNB est conçu pour aider à comprendre tous les aspects de la culture du cannabis et des processus et des facteurs qui influencent la qualité des produits. L’étudiant est initié à la science derrière les tâches à accomplir et il est capable de s’adapter facilement à la spécificité de chaque site de production. L’enseignante de ce programme, Sophie Maugeais, estime que plusieurs emplois restent à pourvoir dans le domaine.   

« Des emplois, il y en a. En entrant sur le marché du travail, nos finissants partent du même endroit que les autres employés, mais ils ont la chance de monter rapidement pour devenir chef d’équipe, technicien ou même responsable d’une salle de production. Il y a beaucoup de possibilités. Un finissant peut choisir de se spécialiser par exemple dans la lutte aux insectes et aux maladies ou encore dans les engrais. Nos finissants ne sont pas bloqués au cannabis. Ils peuvent aussi travailler dans des centres de jardins, chez des producteurs en serres ou encore comme vendeur », a fait savoir Mme Maugeais. 

André Fournier, 24 ans d’Edmundston, est un finissant de la 2e cohorte. M. Fournier est un travailleur saisonnier au Jardin botanique du Nouveau-Brunswick. Pendant la saison hivernale, il travaille chez Fraser Wood Siding. 

« C’était ma première année au Jardin botanique et j’ai un peu de tout, incluant du travail dans les serres, sur le terrain et du jardinage. Le programme Culture de cannabis, c’est bien plus que seulement du cannabis. Il est avant tout question d’horticulture. C’est très intéressant comme formation », a-t-il assuré. 

Un jour, André souhaite opérer une microentreprise, qui cultive le cannabis, dans sa région. 

« C’est un excellent domaine qui connait un boom phénoménal. Reste que les étapes pour obtenir une licence de production est long et coûteux. J’aimerais quand même éventuellement me lancer là-dedans », a-t-il indiqué. 

La prochaine cohorte du programme Culture du cannabis, offert au CCNB à Campbellton, débutera le 3 février et il reste encore quelques places. Pour plus de détails, visitez ccnb.ca ou composez le 1-800-376-5353. 

br_24_01_20_stephane_landry

Stéphane Landry, 30 ans de Tide Head, est le responsable du système de contrôle de l’irrigation chez Zenabis. Il détient un certificat en Culture du cannabis du CCNB – Campus de Campbellton et un diplôme en Technologie de l’instrumentation et de l’automatisation du CCNB – Campus de Bathurst. 

 

br_24_01_20_cannabis

L’été dernier, André Fournier, 24 ans d’Edmundston, a travaillé au Jardin botanique du Nouveau-Brunswick. André est un finissant du programme Culture du cannabis du CCNB. 

-30- 

Infos et demandes d’entrevues : 

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca