Carole Landry Power, première femme en Transport par camion!

5 mai 2017

BATHURST, le 5 mai 2017 – Courageuse, déterminée et passionnée, Carole Landry Power est la première femme à s’inscrire au programme Transport par camion qui est offert en formation continue par le CCNB depuis novembre 2014. Les 41 finissants des 11 cohortes de ce programme, offert en français et en anglais à Grand-Sault, à Caraquet, à Bathurst, à Elsipogtog et à Campbellton, sont tous des hommes.

 

« C’est notre cinquième semaine et c’est merveilleux! C’est incroyable tout ce dont nous avons appris. C’est comme si j’avais 12 ans à nouveau », a fièrement dit Mme Landry Power, qui étudie présentement à Bathurst.

 

La diplômée de la polyvalente Louis-Mailloux de Caraquet a travaillé dans le domaine de la restauration pendant 15 ans avant de retourner aux études.

 

« L’été, c’est très occupé et ça fait des grandes journées. Je ne pouvais pas faire de motocyclette », a-t-elle raconté.

 

Ayant toujours été attirée par les transports et les gros camions, la femme originaire de Grande-Anse réalise en quelque sorte son rêve de jeunesse.

 

« Lorsque j’avais sept ou huit ans, mon père travaillait pour un entrepreneur dans le domaine de la construction et il m’avait fait embarquer dans plusieurs machineries lourdes. J’ai tout de suite eu la piqûre », a confié celle qui demeure maintenant à Bas-Caraquet.

 

À sa grande surprise, Madame Landry Power a appris en 2016 que la formation Transport par camion était offerte par le CCNB.

 

« J’ai travaillé longtemps dans un restaurant de Caraquet et j’ai toujours aimé regarder les transports reculer dans la cour. Je pensais que tu devais avoir des contacts pour devenir camionneur. Je ne savais même pas que le cours se donnait. C’est une employée du ministère de l’Éducation postsecondaire, Formation et Travail qui m’en a parlé », a-t-elle raconté.

 

L’enseignant du CCNB, Stéphane Cyr, applaudit chaleureusement la présence de Carole Landry Power dans sa salle de classe.   

 

« C’était le temps que nous ayons une première femme! C’est commun aux États-Unis, en Ontario et au Québec, mais pas encore au Nouveau-Brunswick. La demande est forte pour de nouveaux chauffeurs. Carole est dynamique et elle est très forte sur le plan théorique. J’espère que son cheminement motivera d’autres femmes à poursuivre cette carrière », a-t-il commenté.

 

Chose certaine, Carole a adore sa formation. Elle se dit très respectée par ses camarades de classe.

 

« Au départ, j’étais un peu nerveuse, mais ils sont très gentils avec moi. J’ai bien hâte de faire mon stage chez Armour. Leurs employés sont très sympathiques », a-t-elle remarqué.

 

En terminant, Mme Landry Power invite les femmes intéressées par cette carrière à suivre ses traces.

 

« Si tu aimes ton emploi, tu ne travailleras pas une journée de ta vie! » a-t-elle conclu.

 

br_05_05_17_carole_landry_power 

 

Carole Landry Power  

 

 

-30-

 

Infos et demandes d’entrevues :

 

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca