Future comptable agréée, Marie-Claude Ouellette a débuté ses études au CCNB!

7 janvier 2019

DIEPPE, 7 janvier 2019 – En étant à sa dernière année à la polyvalente Thomas-Albert de Grand-Sault, Marie-Claude Ouellette se posait beaucoup de questions au sujet de son avenir.

« Je ne savais pas trop quoi faire et je ne voulais pas prendre une année de congé. Je voulais suivre une formation loin de ma ville natale, car je voulais expérimenter la vraie vie étudiante. J’ai finalement décidé de me diriger en comptabilité, car c’est une formation très utile dans la vie de tous les jours, a raconté celle qui s’est inscrite en Administration des affaires – comptabilité au CCNB – Campus de Dieppe. J’ai été très bien encadrée et je n’ai pas eu de misère au CCNB. »

Et puis un jour, un représentant de l’Université de Moncton a effectué une présentation dans la classe de Marie-Claude au CCNB, au sujet des programmes transférables, aussi connus comme 2 + 2. Bref, avec un diplôme du CCNB, un finissant peut directement faire son entrée en troisième année du baccalauréat en comptabilité. Le CCNB a actuellement 14 ententes de la sorte avec des institutions des provinces de l’Atlantique, du Québec, de l’Ontario, de la Belgique et même de l’Australie.  

« Je ne connaissais pas du tout cette possibilité avant d’arriver au CCNB. Vu que j’ai beaucoup aimé la comptabilité dès ma première année au collège, j’ai décidé que j’allais poursuivre mes études afin d’obtenir un baccalauréat à l’Université de Moncton », a fièrement raconté Marie-Claude.

La finissante du CCNB n’a pas eu de difficulté à s’adapter à son nouvel environnement. La transition s’est bien déroulée.  

« À l’école secondaire, je n’avais pas une bonne méthode d’étude, mais j’ai eu besoin d’en développer une en arrivant au CCNB. Je suis contente que j’ai développé une bonne méthode au collège, car cela m’a grandement aidée pendant mes deux années universitaires », a assuré Marie-Claude.

Marie-Claude recommande aux finissants du CCNB qui prendront la route des programmes transférables de ne pas avoir peur de contribuer à la vie étudiante de leur nouvelle institution.

« Si tu veux faciliter ton intégration, joins-toi à des comités. Tu vas créer des liens, te faire des amis et développer un sentiment d’appartenance. Je l’ai fait à mon deuxième semestre de ma première année à l’université et ça m’a beaucoup aidée. J’ai alors sorti de ma zone de confort », a signalé celle qui a fait partie de l’équipe de comptabilité qui vient tout juste de représenter l’Université de Moncton aux Jeux du Commerce au Québec. Marie-Claude fait aussi partie du comité étudiant CPA de l’U de M.

Une fois son baccalauréat en poche, Marie-Claude Ouellette retournera dans sa ville natale où elle débutera sa carrière avec l’entreprise Grant Thornton et son parcours pour l’obtention du titre CPA. 

« À 18 ans, je voulais partir de ma petite ville pour acquérir de nouvelles expériences et je ne le regrette pas. Si c’était à refaire, je retournerais au CCNB. J’ai beaucoup aimé la structure et le fait que nous étions toujours le même groupe d’étudiants. Les enseignants étaient toujours prêts à aider, a signalé Marie-Claude. En ce qui concerne Grand-Sault, c’est une petite ville chaleureuse où tout le monde se connaît. Tu peux passer une heure à parler avec quelqu’un juste en allant faire l’épicerie! »

 

br_07_01_19_marie_claude_ouellette 

Diplômée du CCNB, Marie-Claude Ouellette étudie présentement à l’Université de Moncton.

 

-30-

 

Infos et demandes d’entrevues :

Bruno Richard, conseiller en communications, CCNB, 506-543-0661 ou bruno.richard@ccnb.ca